Mon dimanche, mes amies, mon stade

Marie est une Sottevillaise active. Son travail dans l’évènementiel lui accapare l’esprit toute la semaine mais s’il est un moment qu’elle ne manquerait pour rien au monde c’est bien son footing du dimanche matin.

Pour elle, dès le petit-déjeuner avalé, c’est tenue de sport et direction le stade municipal. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille, elle retrouve ses amies pour une heure et demie de course entre filles. On parle de soi, de sa vie, on fait le bilan de la semaine et surtout on transpire. Et ça, c’est ce que Marie aime le plus. Cette sensation de bien-être après avoir arpenté le stade de long en large, c’est un plaisir qu’elle aime renouveler chaque fin de semaine.

Dans ce « bon vieux stade Jean-Adret », Marie dit avoir trouvé le bon équilibre entre toutes ses attentes. On peut y courir en sécurité avec la présence d’agents municipaux et d’autres sportifs, c’est un critère important pour elle. Autre aspect essentiel, la qualité du revêtement du parcours de footing autour du stade. Sur la boucle de 1,2 km, le sol est souple et permet de limiter le risque de blessure. Enfin, l’atmosphère sportive est palpable dans cet environnement. Et ça « c’est sacrément motivant de se sentir membre de cette communauté de sportifs ».

Parfois Marie et ses amies utilisent aussi les nouveaux agrès de fitness et de musculation en accès libre, pour s’échauffer ou se renforcer. L’ambition n’est pas de viser le haut-niveau mais de se sentir bien, de s’oxygéner, de faire le plein d’énergie pour la semaine et d’être fière d’avoir, ce dimanche encore, tenu le pari de venir au stade pour courir.

Mens sana in corpore sano dit la formule, Marie en est le parfait exemple !