« Redresse-toi quand tu boxes ! »

Esprit d’équipe, abnégation, volonté, concentration, respect ou performance se conjuguent indifféremment au masculin et au féminin dans la pratique sportive. Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre un samedi après-midi dans la salle de sports Henri Gadeau de Kerville pour assister à un cours de light-contact.

Aya, 6 ans, Shaïna, 8 ans, et Savana, 10 ans, défient tous les stéréotypes liés au genre et illustrent, comme une évidence, l’égalité entre hommes et femmes. Seule concession aux clichés habituels, les gants roses pour les filles. Mais que personne ne s’arrête à ce détail, quand Wendy, l’entraîneur, lance le combat, la détermination se lit dans les yeux de chacune de ces sportives.

Les coups portés (avec protections aux pieds et aux poings !) le sont quelque soit le partenaire. L’énergie, la fougue, le sérieux de ces jeunes filles et de ces jeunes garçons, réunis sous les couleurs vertes et blanches du club de full-contact sottevillais, témoignent d’un état d’esprit propre à cette discipline.

D’ailleurs, c’est le bouche à oreille familial pour Savana et Shaïna ou entre amis pour Aya qui les a décidées à se lancer dans le light-contact. Depuis qu’elles boxent, elles ont acquis une confiance qui se ressent tout au long de l’entraînement. Et alors que les combats s’enchaînent, un petit regard complice aux parents, sagement assis au bord du terrain, ou un sourire avec le protège-dents suffisent à voir qu’elles s’amusent avant tout.

Nul doute que vous serez nombreuses et nombreux à venir les soutenir lors du gala que le club organise le 6 avril prochain au stade. En ouverture, elles feront une démonstration qui pourrait bien susciter des vocations.

En attendant, « redresse toi quand tu boxes et monte ta garde ! ».