Rue partagée, ville apaisée !

Partager la rue dans de bonnes conditions et favoriser les modes de déplacements doux, c’est le défi que s’est lancé Sotteville en limitant progressivement la vitesse de circulation à 30 km/h sur le territoire communal. Un premier secteur deviendra effectif dès le 3 juin prochain.


 

PARTAGEONS LA RUE
Déjà pourvus de pistes cyclables et de larges trottoirs, certains grands axes tels que l’avenue du 14 juillet ont ainsi vocation à conserver leur limitation à 50km/h. Par sa configuration particulière faite de rues de faible largeur, le reste du territoire communal se prête davantage à la mise en place de zones 30. A terme, plus de 90% des rues sottevillaises seront donc concernées. Couplée à une signalisation et à des aménagements adéquats, cette limitation a pour but de développer les conditions d’un plus grand partage de l’espace public.


Quand enfourcher son vélo pour circuler en ville peut se faire sereinement, il devient plus facile d’adopter le réflexe deux roues pour aller chercher son pain ou conduire les enfants à l’école. Piétons, cyclistes, automobilistes, ces usagers de l’espace public forment des catégories distinctes mais on passe souvent d’une catégorie à l’autre dans la même journée.


 

MOBILITÉS DOUCES
En rééquilibrant les « rapports de force », la ville apaisée doit favoriser le développement des mobilités dites douces et actives, et particulièrement l’utilisation du vélo. La mise en place de zones 30 permet par exemple la généralisation du double sens cyclable. Cette spécificité du code de la route autorise les cyclistes à circuler à double sens dans les rues en sens unique pour les automobiles. D’autres aménagements tels que les sas vélo aux abords des feux tricolores, les « tout droit » ou encore les « tourne à droite » pourront également être signalisés pour faciliter la circulation des vélos. À noter également que 42 arceaux équipent la nouvelle place de l’Hôtel de ville. Les lieux publics et lieux d’attraction forte (bibliothèque municipale, pôles commerciaux...) vont aussi se voir doter d’arceaux. Quant aux écoles, elles vont progressive- ment bénéficier d’équipements de stationnement à l’entrée mais aussi à l’intérieur même des cours.