Hommage à Pierre Bourguignon

Les Sottevillais ont appris avec tristesse et émotion le décès brutal de Pierre Bourguignon, Maire de Sotteville-lès-Rouen de 1989 à 2014. Passionné par la chose publique, Pierre Bourguignon s’est engagé très jeune en politique.

Ses premiers combats furent ceux de sa génération. La lutte pour la décolonisation fut l’étincelle qui alluma près de 50 années d’engagements. Adhérent du Parti socialiste unifié (PSU), il y rencontra Michel Rocard, avec qui il engagea un long compagnonnage politique. Avec lui, il fit le choix de rejoindre le Parti socialiste en 1974, à l’occasion des Assises des socialistes. Avec lui, il fut de tous les combats pour ancrer le Parti socialiste dans son époque. Parfois dans la majorité, parfois dans la minorité de son parti, Pierre Bourguignon a toujours assumé ses choix avec sincérité et une profonde liberté, quel qu’en soit le prix.

Après une enfance dieppoise, Pierre Bourguignon fit le choix de s’installer avec son épouse à Sotteville-lèsRouen, et d’y construire une famille. Sotteville-lès-Rouen fut aussi le lieu où il passa de l’engagement militant à l’action d’élu local. Militant associatif, il participa à la création de la Maison pour tous, et en fut le premier président. Dans les années 1970, alors que la gauche française se redresse, Pierre Bourguignon est de ces militants qui prépare par leur action locale incessante et féconde la victoire du 10 mai 1981.

Candidat à différentes élections, il participe à structurer le Parti socialiste à Sotteville-lès-Rouen et en SeineMaritime. Dans la foulée de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, il est élu député. Il le restera jusqu’en 2012, à l’exception d’une interruption de 1993 à 1997. A cette action nationale s’ajoutent très vite les responsabilités locales. Après une tentative infructueuse – pour quelques voix – en 1983, il remporte la mairie de Sotteville-lès-Rouen en 1989. Dans les premiers mois de son mandat, il est à l’initiative de l’évènement Gare à la fête, organisé à Sotteville-lès-Rouen. L’année suivante, l’évènement sera dénommé Viva Cité, festival des arts de la rue dont nous célébrerons les 30 ans cette année.

Sous son impulsion, l’ancien cinéma du Trianon que la municipalité précédente voulait transformer en supermarché devint une salle de musiques actuelles. Les anciens dépôts du tramway devinrent le Fonds régional d’art contemporain. Une ancienne friche ferroviaire accueilla l’Atelier 231, Centre national des arts de la rue et de l’espace public. Il porta de nombreux projets parmi lesquels la création de la Bibliothèque municipale, inaugurée en 2004, ou le Gymnase municipal inauguré en 2013.

Pierre Bourguignon, ce fut aussi une vision forte de la politique de la ville. Urbaniste de formation, il développa à Sotteville-lès-Rouen sa vision urbaine originale. Il restaura à Sotteville-lès-Rouen son identité forte. Cette expertise sottevillaise fut reconnue bien au-delà des frontières communales. Pierre Bourguignon assuma des responsabilités importantes au sein de l’intercommunalité rouennaise. Sous l’autorité de Laurent Fabius, il devint en 1989 vice-président du SIVOM et fut totalement investi dans la création du Métrobus en 1994. Il assuma sans discontinuer des responsabilités à cette échelle, lorsque le SIVOM devint District de l’agglomération rouennaise puis Communauté d’agglomération rouennaise, Communauté Rouen Elbeuf Austreberthe (CREA) et enfin Métropole Rouen Normandie où il siégeait comme conseiller depuis 2015. Il exerça différentes responsabilités à l’échelle nationale, comme président de l’association Villes et banlieues ou membre du Conseil national des villes.

Sotteville-lès-Rouen fut le fil de ses cinquante années d’engagements publics. Pour tous les Sottevillais, ceux qui l’ont soutenu comme ceux qui l’ont combattu, la nouvelle de sa disparition fait l’effet d’un choc. Au nom de la Ville, je présente mes condoléances à ses enfants, petits-enfants, et à ses proches. En témoignage de notre reconnaissance, les drapeaux de la Ville seront mis en berne. Un registre d’hommage sera ouvert dans Salle du Conseil municipal, à la Mairie de Sotteville-lès-Rouen.